01398afbabf85cb78d9b8773429e992e00bb155f55D’après un poème de Confucius l’être humain perd sa santé à gagner de l’argent et perd son argent à refaire sa santé. Il pense au futur, au point d’oublier le présent, de sorte qu’il ne vit ni dans le présent, ni dans le futur. Finalement, il vit comme s’il n’allait jamais mourir et il meurt comme s’il n’avait jamais vécu. Le mode de vie occidentale est éphémère, superficiel.

La vie tourbillonne et ce n’est qu’en vivant dans le présent que nous pourrons ressentir la présence vivante qui n’est pas hors d’atteinte mais en nous-mêmes à chaque instant d’un présent éternel.

Parfois nous nous laissons envahir par le quotidien, les soucis, le manque de temps et nous nous trouvons tout de suite débordés. Nous nous accommodons sur les habitudes quotidiennes qui nous rassurent. C’est vrai qu’elles nous permettent d’être aussi organisés. Le difficile c’est de se rendre compte qu’elles nous coupent de nous-mêmes lorsque nous nous y accrochons très fort.

Et si nous prenons un peu de recul vis-à-vis de cette situation ? l ne s’agit pas ici de bousculer son mode de vie mais de prendre conscience de tous ces gestes effectués machinalement.

 Les Mongoliens, par exemple, font appel au chamanisme, la plus ancienne méthode ancestrale permettant d’utiliser les états de conscience modifiés pour trouver des solutions à des problèmes et pour soigner, lorsqu’ils ont toute sorte de problèmes.

Avant une cérémonie chamanique type, le consultant raconte au chaman sa vie et la raison de sa demande d’aide, ce qui nous rappelle le travail d’un psychologue. Le chaman fabrique ensuite un ongot, un assemblage de bandes de tissu censé représenter le problème du consultant, qui est mis sur l’autel de cérémonie. Le problème en question vient d’une erreur, commise par le consultant ou l’un de ces ancêtres, qui a vexé un esprit. Pour se faire pardonner il lui fait des offrandes : des bonbons, des gâteaux, des cigarettes, de la vodka, du lait, enfin, tout ce qui les humains aiment bien.

À ce moment le consultant demande à l’esprit de lui pardonner. Le chamane enfile son costume cérémoniel, joue du tambour pour entrer en transe et demander aux esprits la raison du problème, dont l’identification permet le diagnostic nécessaire au processus de réparation.

Le chamane purifie l’ongot, éliminant donc son pouvoir néfaste pour le transformer en un nouvel allié de la personne. En plus, il donne au consultant des grigris protecteurs pour lui et sa maison.

Et vous, a quoi faites-vous appel pour vous en sortir lorsque la vie vous joue des tours ? Quoi qu’il arrive il y a toujours un côté positif. Accrochez-vous au côté positif quoi qu’il arrive ! Namaste.