peace-love-hearts2Un désir subit d’agir avec rudesse, d’encourager ou d’approuver des actions dures, peut être réfréné en réfléchissant à ses conséquences nocives. Des actes de ce type résultent souvent d’instincts inférieurs comme la colère, la possessivité, ou un jugement déficient. Que ces actions soient importantes ou non, la réflexion dans une atmosphère favorable peut réfréner nos désirs d’agir avec rudesse.

C’est toute l’importance de l’attitude intérieure. Si quelqu’un vit dans un état de non-violence ou Ahimsa, c’est-à-dire de non-jugement, de respect de l’autre, il va influencer son entourage et il sera très difficile d’être agressif à son égard ou même simplement en sa présence.

Le terme Ahimsa, a été introduit dans la société occidentale sous l’impulsion politique de Mahatma Gandhi, qui a été très inspiré par la non-violence qu’il a prônée toute sa vie.

Son petit-fils, Arun Ghandi, porteur de ce message de non-violence, l’a rendu hommage lors de sa conférence au Grand Rex à Paris en 2015.

« SOYONS LE CHANGEMENT QUE NOUS VOULONS VOIR DANS LE MONDE » était le thème abordé.

D’après la parole d’Arun, Ghandi disait que la violence vient de la colère, laquelle nous devons apprendre à maîtriser. Il propose donc deux leçons pour la combattre :

1ère leçon -> Apprendre à comprendre la colère afin d’utiliser cette énergie de façon positive et constructive. La colère est comme l’électricité, qui doit être canalisée pour le bien de l’humanité.

2ème leçon -> Écrire un « journal de colère » au lieu de passer à l’acte afin de trouver des solutions pour chaque problème, puisqu’il y a deux types de violence : la physique et la passive. Cette dernière peut être consciente ou non, et peut être exemplifiée par la discrimination, l’oppression, les injures, le gaspillage, etc.

Nous devons faire un examen de conscience pour voir à quel point nous pratiquons des actes de violence passive, et identifier nos points faibles pour les transformer en points forts. Pour cela, le respect, la compréhension et l’acceptation en relation à nous-mêmes et aussi concernant les autres et le monde qui nous entoure. Nous sommes ici avec des buts par rapport à nous-mêmes et aussi par rapport à l’univers entier.

Voulez-vous changer le monde concrètement ? Alors, respirez profondément, passez à l’acte et adoptez les préceptes d’Arun Gandhi en 2016. C’est un bon commencement ! Ensuite, partagez avec nous vos expériences et vos opinions autour de ce si complexe sujet de discussion.