14156443_1707282779492362_723843028_nLes Ojibwés ont une légende sur l’origine du dreamcatcher ou attrape-rêves. Dans les temps anciens à l’époque où les Ojibwés vivaient qu’un seul endroit, Asibikaashi, une femme araignée, avait aidé à ramener Güzis (le Soleil) à son peuple. Depuis ce jour, elle tisse chaque nuit une toile qui capture le soleil pour amener le soleil à son peuple. Asibikaashi avait l’habitude de prendre soin des enfants de son peuple. Mais lorsque son peuple se dispersa aux quatre coins de l’Amérique du nord, elle ne pouvait plus faire son travail correctement. Elle enseigna donc aux grand-mères, mères et sœurs de son peuple comment tisser des toiles magiques qui protégeraient les enfants à sa place.

Un attrape-rêves se dispose donc à la tête du lit, au-dessus des rêveurs, et doit pouvoir être touché par les rayons du soleil du matin. Il retient les mauvais rêves et permet juste aux bons rêves de passer par le trou central et glisser le long des plumes de l’attrape-rêves jusqu’au rêveur. Mauvais rêve ne signifie pas forcément cauchemar. Certains cauchemars contiennent des messages importants et ne seront pas piégés par l’attrape-rêves. « Mauvais rêve » signifie un rêve ne contenant aucun message important ou utile pour le rêveur. Ils sont des distractions perturbantes que l’attrape-rêves élimine pour ne permettre qu’aux rêves importants d’atteindre le rêveur. Les mauvais rêves, piégés dans la toile sont détruits par les premiers rayons du soleil au petit matin.

Chaque détail de l’attrape-rêves a une symbolique. L’anneau représente le cercle de la vie. La perle unique que l’on trouve dans la toile représente l’araignée. Le nombre de points de la toile (contact avec le cercle support) a une signification, 7 points représentent les enseignements des sept anciens, 8 c’est le nombre de jambes de l’araignée, 13 ce sont les 13 phases de la lune etc. Les plumes représentent l’air, élément vital de la vie. Une plume d’aigle représente le courage, une plume de chouette représente la sagesse.

Du point de vue amérindien un attrape-rêves doit être fabriqué par la personne qui l’utilise ou offert directement par celui qui l’a fabriqué. En contrepartie, ils considèrent inefficace l’attrape-rêves obtenu par une voie commerciale, et passé entre de multiples mains.

img_8360Chacun peut fabriquer son propre attrape-rêves. J’en ai fabriqué un !

Voici des idées pour sa confection :

Un cercle (tambour à broder, armature d’abat-jour…)
1,5 m de ruban (type gros-grain) noir (4-5 cm de largeur)
Du ruban adhésif double-face
Des perles
Des breloques (brocantes ou boutiques de loisirs créatifs)
Des plumes de différents coloris
Différentes sortes de laines
Différents rubans et galons
De la colle textile
Du fil de jade (rayons bijoux des boutiques de loisirs créatifs)

Et bien sûr, des objets qui « vous parlent » avec une signification spéciale.

Fabriquez-en et montrez-nous vos belles créations ! Namaste