014dd8972602499d88f76c4be6a68b83530b9afa78Yoga Sutras – Chaptre III – Vibhuti Padah

  1. 26 Méditer sur le soleil donne la connaissance du monde visible
  2. 27 Méditer sur la lune donne la connaissance intuitive du monde
  3. 29 Méditer sur la zone du nombril fournit la conscience du corps
  4. 30 Méditer sur la gorge permet de maîtriser la faim et de la soif
  5. 31 Méditer sur la poitrine apporte la stabilité et le calme
  6. 32 Méditer sur la lumière au sommet du crâne peut voir les êtres de progrès

 

La méditation est une pratique de toute attention, en particulier à la respiration. Il s’agit également d’un exercice de sensibilisation panoramique, c’est-à-dire que à travers la méditation nous voulons être pleinement conscients et présents à chaque instant, tout en observant notre corps et l’ambiance autour de nous, sans se laisser emporter par nos pensées. La méditation est une pratique spirituelle qui stimule l’attention et la conscience du moment présent. Lorsque nous réussissons la méditation notre esprit est plus stable et calme.

La plupart du temps, nous sommes portés ou dominées par nos pensées ou nos sentiments. Alors, nous avons tendance à croire que nous sommes ces pensées, ces émotions. La méditation est cet état d’être, tout simplement, une expérience pure sans interférence du corps ou de l’esprit.

Méditer signifie devenir un témoin, autrement dit, juste observer les pensées, les émotions et les sensations physiques qui sont en nous. Ce n’est pas un processus qui va identifier la personnalité extérieure à l’ego.

La pratique de la méditation me permet de prendre du recul par rapport à moi-même. C’est pourquoi elle me permet de me découvrir et me redécouvrir au fur et à mesure que mon regard s’approfondi. À partir de là j’observe mon corps et mon esprit, jusqu’à ce que je devienne témoin, l’observateur de moi-même.

Je sens mes inspirations et expirations de plus en plus profondes. Cela me donne une grande sensation d’équilibre, de calme, peut-être un stade neutre. Je n’entends plus rien. J’ai même l’impression de pouvoir arrêter mes pensées. Cette sensation est de plus en plus profonde, intense. La méditation supprime l’agitation dans mon souffle, supprime l’agitation dans ma vie.

J’aime méditer assise sur un coussin ou même sur une chaise, et parfois allongée, les yeux fermés, pendant quelques minutes. Pendant ces minutes je fais un inventaire de tout mon corps, des pieds à la tête. Ensuite, dans ma tête, je vois mon esprit, mon intelligence, mes pensées ne cessent jamais. En observant mon corps et ce qui se passe dans ma tête, je sens que j’existe, je sens celle qui je suis. Je suis mon souffle, je suis mon corps, je suis mon esprit, je suis mon ensemble.

La combinaison de la méditation à l’écoute et la réflexion me permet de trouver la reconnaissance, c’est-à-dire, une sorte de changement dans la façon dont je me vois. J’apprends à accepter mon intégrité et ma plénitude (je ne suis plus limitée et incomplète), ce qui est très rassurant. Grâce au processus de compréhension et d’assimilation, je comprends que je suis un être à part entière et ma relation avec moi-même et avec l’univers.

Je médite et je sens l’activité de mon système nerveux sympathique décliner, ainsi que mes battements de cœur, mon flux sanguin et mon métabolisme se ralentir. La méditation augmente la production d’endorphines et réduit la production de cortisol dans mon corps. Cependant, la production de radicaux libres et d’adrénaline est réduite. Je réagis de mieux en mieux par rapport aux pressions de la vie quotidienne. Le fait de méditer augmente la vitesse de mon raisonnement et ma compréhension et ma capacité d’apprentissage. Le simple fait d’être et de m’observer rend possible la transcendance de la conscience ordinaire et augmente mon sens de la communion avec le Tout.

Voilà, un peu sur la méditation. Dites-nous ce que la méditation représente, partagez vos témoignages, commentaires et suggestions. Toujours sur happyyoga.fr. Namaste !